Non à la venue de Marine Le Pen à Andard (Maine et Loire)

Partager

FN le pire ennemi desmigrant-e-s

Alors que des migrant-e-s fuient par milliers leurs pays en guerre ou en proie à des conflits terribles, le FN ne cessent de lâcher sa haine de tout ce qui n’est pas « chrétien » et/ou de « race blanche », en assénant des chiffres qui semblent davantage tiré d’un mauvais roman de science-fiction que de la réalité. Un exemple tout simple : même si la France accueillait du jour au lendemain 500 000 migrant-es (ce qui est aujourd’hui très loin d’être le cas), cela représenterait moins de 1 % de la population. Au niveau de l’Union européenne, c’est encore plus clair : 1 million de réfugié-es pour 500 millions d’habitant-es, cela fait 0,2 % de la population. Il est clair que la position du FN sur l’invasion et le grand remplacement ne tient absolument pas debout.

FN le pire ennemi des salarié-e-s

Depuis sa création le FN a toujours été du côté des patrons, des possédants, des plus riches. Alors qu’il prétend défendre les salarié-e-s, le programme du FN sur les retraites, l’emploi, les salaires, le temps de travail, le droit du travail et les syndicats est purement antisocial et particulièrement régressif. Redire une fois de plus que Jean-Marie Le Pen est millionnaire est sans doute nécessaire. Tout comme dire qu’au niveau local les représentant-e-s du FN sont tous issus des familles aisées et exercent pour la plupart des fonctions de direction. La tête de liste Pascal Gannat a fondé en 2014 une société de courtage financier. Faire de l’argent sur le dos de celles et ceux qui triment, voilà la politique du Front National.


FN le pire ennemi de nos droits

Que ce soit au niveau départemental comme au niveau national le FN n’a pas caché son rejet du mariage pour tous. Au niveau local les nervis du Front National ont souvent servi de service d’ordre aux mobilisations de la Manif pour Tous, sans que cela ne pose de problème aux organisateurs de ces manifestations. Aujourd’hui des candidats FN du département sont poursuivis pour avoir tenus des propos homophobes particulièrement abjectes. De même lorsqu’il s’agit de droit des femmes le FN n’est pas en reste : positions anti-ivg, contre la contraception, pour le retour des femmes au foyer pour libérer des emplois, etc. Ce sont nos droits que le FN souhaitent attaquer si un jour il arrive au pouvoir. Les exemples donnés dans les villes gérées par le FN en sont une première preuve : attaques frontales contre la culture, baisses drastiques des subventions aux associations non soumises, surarmement des policiers municipaux, noms de rues changés, appropriation et falsification de symboles ouvriers, fonctionnaires territoriaux mis sous pression, ségrégation dans l’attribution des logements sociaux…

Il est plus que temps de montrer que le FN n’est pas un parti comme les autres. Que sa seule volonté est de nous monter les un-e-s contre les autres, de jouer sur la peur, sur la précarité vécue par un nombre de plus en plus grand d’entre nous.

Réseau Angevin Antifasciste

Télécharger au format PDF

21 octobre 2015 , par Solidaires 49