Santé : rien n’a changé !

Partager

Santé : rien n’a changé !
Notre système de santé et d’action sociale, c’est l’affaire de nous toutes et tous, faisons-nous entendre !
Les professionnel·le·s et usager·e·s des hôpitaux publics et établissements de santé, de la psychiatrie, pour personnes handicapées ou âgées et de l’action sociale dénoncent la dégradation des conditions de travail des personnels, ainsi que les difficultés d’accueil et de prise en charge. Malgré le dévouement des personnels, la situation s’aggrave avec l’actuelle pandémie qui entraîne un surcroît d’activité.
Les personnels et les étudiant·e·s sont épuisé·e·s et en colère par le manque de lits, de lieux d’accueil et de professionnels en nombre suffisant, elles et ils dénoncent la surcharge de travail, l’impossibilité de faire valoir leurs droits à la formation, leur temps de repos et de congé. Et le nombre de fuite et de démissions ces derniers mois est inquiétant.
Les usager·e·s sont excédé·e·s par les délais d’attente, l’éloignement et le manque de structures pour les accueillir, et constatent une prise en charge se détériorant, et des restes à charge qui pèsent sur leurs budgets. Ainsi, le gouvernement a créé un « forfait patient urgences » de 18 euros pour les personnes se rendant aux urgences non suivies d’une admission pour hospitalisation.
Nous exigeons l’ouverture de véritables négociations sur l’avenir de l’hôpital avec le Premier Ministre et le Président de la République.
Nous revendiquons :
L’USD CGT santé action sociale 49, Sud santé sociaux 49 et le Collectif Inter Hôpitaux revendiquent :
 L’augmentation du budget consacré à l’hôpital et à nos établissements dans la loi de la sécurité sociale.
 La reconnaissance et la franche revalorisation générale des carri carrières médicales et non médicales. L’équité de traitement dans l’attribution des mesures salariales issues du Ségur, l’attribution immédiate des 183 euros pour l’ensemble du personnel du médico-social et du social. La reconnaissance du temps de travail des Praticiens Hospitaliers et une même valorisation de la grille salariale pour tous les PH.
 Le recrutement immédiat de centaines de milliers de professionnel·le·s supplémentaires, un plan de formation pluridisciplinaire correspondant, et donc l’ouverture immédiate d’un grand nombre de places d’étudiant·e·s pour nos professions.
 L’arrêt des fermetures de services, d’établissements et des réouvertures de
lits, de structures, partout où cela est nécessaire.
 Une gouvernance des établissements plus ouverte aux personnels et aux usag usager·e·s
 L’égalité d’accès, d’accueil et de prise en charge de qualité pour la population sur
tout le territoire.
 La reconnaissance automatique en maladie professionnelle pour tous les collègues atteints ou ayant contracté la COVID.

Rassemblement devant le CHU d’Angers, entrée maternité
Jeudi 21 janvier, de 12h à 14h
Des préavis de grève ont été déposés par nos fédérations
Appel national AMUF, Action Praticiens Hôpital, CGT, CFE-CGC, SUD, Collectif Inter Blocs, Collectif Inter Hôpitaux, Collectif Inter Urgences, Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité.

PDF - 796.8 ko
appel du 21 01 2021

— 
Sud Santé Sociaux49
bourse du travail
14 place Imbach 49100 Angers
02/41/43/19/07
sudsantesociaux49@wanadoo.fr

20 janvier , par Solidaires 49