Contre les réformes Blanquer : il est temps d’agir !

Partager

Le climat social est actuellement explosif, et le monde éducatif y a toute sa part :
Dans notre secteur, les lycéen-ne-s sont fortement mobilisé-e-s depuis le vendredi 4 décembre. La mobilisation prend de l’ampleur, et SUD éducation appelle les personnels à rejoindre les lycéen-ne-s dans les mobilisations dès le 7 décembre.
SUD éducation dénonce sans réserve la violence policière qui met
en danger la vie et l’intégrité physique des lycéen-ne-s.

• Les réformes Blanquer suscitent un rejet massif de la part des personnels :
réforme du lycée et du bac, parcoursup, réforme de la voie professionnelle, suppressions de postes. Les personnels se mobilisent, en différents endroits du territoire.
• Dans les universités, la hausse des frais d’inscription des étranger-e-s, qui est non seulement une mesure xénophobe et raciste, mais aussi le signe avantcoureur de la hausse des frais d’inscriptions généralisés, suscite une opposition importante. La mobilisation dans les universités commence aussi à se construire.
Localement, dans le 49, une AG inter-établissements aura lieu, le mercredi 12 décembre 16h30 à la bourse du travail d’Angers, à l’appel des collègues de Joachim du Bellay, pour mettre en débat une action d’envergure contre la réforme du lycée, au niveau d’Angers et dans le 49.
Voir l’adresse aux lycées envoyée par l’assemblée de Joachim du Bellay au verso.
Sud éducation 49 appelle tous les personnels à participer à cette AG
inter-établissements le mercredi 12 décembre 16h30 à la bourse du travail d’Angers.

Par ailleurs, la fédération SUD Education appelle d’ores et déjà à la
grève le 14 décembre, et tous les personnels et initiatives locales sont
couverts dès aujourd’hui par le préavis permanent de SUD éducation.

SUD éducation appelle à faire de ces journées un point d’appui pour
mettre en débat dans les assemblées générales des personnels le blocage des établissements et la grève reconductible.

verso
"Adresse des enseignants du lycée du Bellay pour une assemblée générale interlycée
La réforme actuelle du lycée représente de l’avis général plusieurs
grandes régressions sans apporter beaucoup de plus-value.
Elle comporte plusieurs régressions que nous devons refuser :
Un tronc commun généraliste  qui permet avec des classes, toutes à 35,d’économiser des milliers de postes
 Des enseignements de spécialité et des établissements mis en
concurrence avec tous les effets délétères sur nos conditions de travail
 Une forte pression, dès la seconde, des attendus du supérieur sur le
choix de spécialités effectué par les élèves.
 Fragilisation de tous les enseignements optionnels puisque les élèves ne peuvent plus choisir qu’une option en seconde (au lieu d’un EDE et d’une option jusqu’à maintenant)
Une évaluation permanente au détriment de la formation qui va 
transformer nos métiers et le rapport des élèves aux savoirs
 Des programmes élitistes, passéistes, datés dans beaucoup de
disciplines, élaborés sans concertation.
 La voie ouverte à l’annualisation du temps de travail avec des
enseignements qui finissent en avril en terminale
 La quasi disparition des psychologues de l’EN et des CIO au profit
d’un confus accompagnement à l’orientation géré par les professeurs
principaux de plus en plus sollicités
TOUT CELA MERITE QUE NOUS NOUS REUNISSIONS CAR NOUS
POUVONS ENCORE EVITER LA CASSE DE NOS METIERS
A l’intérieur des lycées : Adressons-nous aux familles et aux élèves !
Réunissons-nous !
Organisons une assemblée générale interlycée mercredi
12 décembre à partir de 16h30 à la Bourse du Travail
PREPARONS UNE RIPOSTE D’AMPLEUR pour JANVIER (comme
cela se fait dans de nombreuses villes en ce moment) type « une semaine lycée mort en France »"

6 décembre , par Solidaires 49

Documents joints