le mot du jeudi - Sud Education 49

Partager

26 janvier 2017
Le mot du jeudi en PDF ,C’EST ICI !

Réforme de l’évaluation des enseignants PPCR,
Non à la gestion managériale !

Le 6 octobre, la CGT Educ’action, la FNEC FP-FO, SUD éducation, se sont adressées en commun à la ministre de l’Education nationale pour lui demander de renoncer à la mise en place de son projet sur les modalités d’évaluation des personnels d’enseignement et d’éducation, ainsi que sur la création d’un nouveau grade à accès fonctionnel.
Nos 3 organisations ont alerté ensemble les personnels les appelant à se réunir dans les établissements secondaires et les écoles et à s’adresser à la ministre sur ces revendications : « le projet de la ministre Vallaud-Belkacem sur l’évaluation des enseignants ne doit pas voir le jour, la ministre doit y renoncer. »
La ministre n’a pas répondu à notre courrier du 6 octobre dans lequel nous lui demandons de nous recevoir dans l’objectif d’ouvrir de véritables négociations sur d’autres bases.
A l’occasion du CTM du 7 décembre, nos organisations y siégeant ont voté contre le projet de décret.
Nous refusons la logique de ce projet qui repose sur les entretiens professionnels, sur des critères subjectifs et qui est l’instrument de l’arbitraire et de l’individualisation. Il est dangereux, inacceptable.
Ce projet obéit à la même logique que celle du décret Chatel de 2012 qui avait été abrogé après l’élection de François Hollande suite à la mobilisation des personnels appuyée sur l’action commune des organisations syndicales.
La « revalorisation » des grilles indiciaires dont se targue la ministre est en fait un miroir aux alouettes avec des augmentations de salaire en trompe-l’œil qui sont très loin de compenser les pertes de salaire accumulées depuis des années.
Pour signer la pétition de SUD, c’est par là.

Délit de solidarité
Soutien aux sans-papiers

On assiste depuis plusieurs mois à la recrudescence de cas où la solidarité est tenue pour un délit : procès des habitants de la Roya, intimidations, poursuites, condamnations de personnes ayant agi en soutien aux migrants à Calais, à Paris, à Norent-Fontes, à Boulogne, à Loos, Perpignan, St Etienne, Meaux, au centre Emmaus de Grenoble.
Autant de bonnes raisons de rester solidaires. Le Collectif Segréen pour la Libre Circulation des Personnes appelle à manifester, place du droit d’asile à Segré, samedi 28 janvier de 11h à 12h, pour marquer son soutien aux familles déboutées et dire à la préfecture : "n’expulsez pas les 13 personnes de leurs logements, cessez de menacer d’expulsion du territoire 15 personnes qui habitent segré, cessez de les poursuivre, de les tracasser, de les soupçonner, vous les empêchez de vivre". Puis, à partir de 12h, ce sera le tirage au sors de la souscription au bar « les boissons rouges ». Il reste quelques billets. Nombreux lots !
Mardi, 31 janvier à 20h, au cinéma le Maingué de Segré, 5€ l’entrée, soirée débat autour du film Fuocoamarre, par delà Lampedusa de Gianfranco Rosi.

Y a pas de mal à se faire du bien...
Le loup en slip

Le loup fait peur, très peur. Trèèès Trèèèès peur ! La forêt est organisée : brigade anti-loup, pièges à loup, conférences sur le loup, gazette qui ne parle que du loup, etc. Les 3 petits cochons ont disparu... Encore à cause du loup ! Est-ce si sûr... ?
Les auteurs des "Vieux Fourneaux" nous livrent ici un album "jeunesse" qui questionne notre rapport à la peur et au marché du tout sécuritaire... Ils détricotent les mécanismes de peur et du sécuritaire avec... UN SLIP (en tricot) ! Un album plein d’humour pour petit-e-s et grand-e-s à lire et à relire, par Lupano, Itoïz et Cauuet, dans toutes les bonnes librairies. Un livre salvateur, à l’heure du tout sécuritaire et de l’état d’urgence permanent !

5 bonnes raisons d’adhérer à SUD Education : http://www.sudeducation.org/Face-aux-attaques-renforcons-le.html
le bulletin d’adhésion : ICI !

Esther BILLAUD, Jérôme HOEVE, Patrice LAMBERT, Olivier LORREYTE, Guillaume HALLIER co-bureaucrates du jeudi, Gilles et Yoann Sont

27 janvier , par Solidaires 49