loi travail - appel intersyndical

Partager

plus que jamais :
Retrait
de la loi travail !

Les salariés du public comme du privé, les étudiants les
lycéens se sont mobilisés par la grève, les manifestations,
pour exiger le retrait de cette loi. Ils ont fait grève et manifesté à 500 000 le 9 mars, à 1 200 000 le 31 mars, à 500 000 le 28 avril.
Les débats parlementaires à peine entamés, le gouvernement,
dans l’impossibilité de trouver une majorité à l’Assemblée nationale pour pour voter une loi rejetée par tous, décide de recourir à l’article 49-3 de la Constitution : l’adoption sans vote de la loi !
Les organisations syndicales départementales CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL ont décidé de faire de ce jeudi 12 mai une journée de mobilisation contre le coup de force innaceptable du gouvernement, pour préparer les prochaines échéances,
et notamment les Grèves interprofessionnelle et les manifestations le 17 et 19 mai, contre le coup de force gouvernemental, pour exiger le retrait de la loi travail
Elles appellent à un rassemblement le 12 mai, à 11 h 30 devant la préfecture pour appuyer le dépôt d’une motion intersyndicale exigeant le retrait de la loi Travail.
Elles sont prètes à répondre à toutye initiative de leurs centrales syndicales nationales, notamment l’appel à une manifestation nationale
Elles demandent à leurs structures de préparer, en intersyndicale, avec les salariés, des réunions d’information, des assemblées générales pour préparer les 17 et 19 mai et la suite à donner pour obtenir le retrait de la loi.
contre le coup de force du gouvernement :
17 ET 19 mai, grève interprofessionnelle public-privé et manifestations.
Un seul mot d’ordre :
RETRAIT DE LA LOI TRAVAIL !
La « loi travail »
Avec la loi travail, chaque entreprise pourrait, à coup
de chantage à l’emploi, fabriquer son propre « code »,
ses propres règles !
Ce serait la fin du Code du travail comme protection
minimale des salariés, la fin des conventions collectives
qui établissent, pour les entreprises d’une même
branche, les règles minimales applicable en matière de
temps de travail, de congés, de grille de salaire...
La loi Travail ce serait un coup fatal porté à la médecine du travail
La loi Travail ce serait la facilitation des licenciements
pour cause économique, la sécurisation juridique des
patrons voyous.
La loi Travail, ce serait un avenir de précarité « à vie »
pour la jeunesse
La loi Travail, c’est la perspective annoncée de sa traduction dans le public avec en perspective la destruction des statuts de la fonction publique.
Contre le coup de force du gouvernement :
Manifestations des 17 et 19 mai : Angers :
Place Leclerc 10 h 30
le tract d’appel intersyndical

PDF - 146.7 ko
11 mai 2016 , par Solidaires 49