Loi travail, c’est toujours le retrait

Partager

La loi travail annonce des remises en causes fondamentales qui concernent les salarié-es comme
les syndicats. Les premières réactions et les mobilisations ont obligé le gouvernement à revoir à
la fois son calendrier et la forme de son projet. Il a opéré des reculs sous la pression de la rue
mais des orientations essentielles et particulièrement néfastes pour les travailleuses et travailleurs
demeurent. Le patronat ne s’y trompe pas et Gattaz le dit dans une note interne : « sur les lignes
rouges qui avaient été évoquées, nous avons été écoutés » (le Canard enchaîné du 16 mars). De
plus, le gouvernement maintient dans son projet les jalons lui permettant de continuer à avancer
sur les sujets controversés : code du travail, conventions collectives, enjeux des accords dérogatoires,
enjeux autour du télétravail et du décompte du temps de repos par exemple. Enfin, s’agissant
des jeunes, les mesures annoncées peuvent difficilement promettre un avenir : peu
d’engagement financier pour les jeunes en difficulté et une perspective pour tous et toutes d’un
CDI de plus en plus précaire...
La suite sur le 4 pages complet :

PDF - 158.4 ko
18 mars 2016 , par Solidaires 49