Retrait de la loi Sécurité Globale ! Rassemblement samedi 5 décembre place du Ralliement

Partager
PNG - 241.5 ko

Samedi 28 novembre, 4 000 manifestants à Angers (plus de 500 000 dans tout le pays !) ont répondu à l’appel de nos organisations syndicales CFTC, CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF et UNL mais aussi de nombreuses autres organisations (Ligue des droits de l’Homme, Syndicats de journalistes, Amnesty International, Libre Pensée, Attac, Gilets jaunes et beaucoup d’autres...) contre le projet de loi de « sécurité globale » et pour le respect des libertés collectives et individuelles.
Cette journée a provoqué une crise au sein du gouvernement qui, pour tenter de calmer l’opposition grandissante, a décidé de réécrire complètement l’article 24 de sa loi.
Or ce projet de loi ne provoque pas la colère uniquement sur cet article qui porte sur la diffusion des images.
Plusieurs articles portent atteinte aux libertés individuelles et collectives des citoyens comme la surveillance par caméras-piétons et l’utilisation des drones, ce qui, en permettant la reconnaissance faciale par exemple, remet en cause la liberté de manifester.
Nos organisations s’opposent au transfert des missions de sécurité publique aux polices municipales (mises en place par les maires) ou encore à des sociétés privées. Nos organisations exigent le respect des principes républicains de Liberté d’Égalité et de Fraternité.
Si le gouvernement est déterminé à passer cette loi en force, c’est qu’elle constitue un point d’appui important pour réprimer toutes contestations contre sa politique de destruction de nos droits et garanties collectives, de nos droits sociaux.
La crise sanitaire est un prétexte pour de nouveaux plans de licenciements et de remise en cause des acquis sociaux. Ce qui se traduit par le développement du chômage, de la précarité, de la pauvreté et de la misère. Nos organisations considèrent que la sécurité c’est d’abord répondre aux exigences sociales des salariés au lieu d’enrichir les grands groupes.

La « réécriture » de l’article 24 ou son transfert dans une autre loi ne nous convient pas ! C’est tout le projet de loi « sécurité globale » qu’il faut retirer !
C’est pourquoi à nouveau, nous appelons tous les salariés, retraités, privés d’emploi, jeunes à se rassembler pour le retrait de la loi sécurité globale

TOUS ENSEMBLE SAMEDI 5 DÉCEMBRE À 15 H 30 ANGERS, RASSEMBLEMENT PLACE DU RALLIEMENT

PDF - 162.8 ko
3 décembre 2020 , par Solidaires 49