8 novembre : Bras de fer sur les finances de la Sécurité Sociale

Partager

La discussion autour de la Loi de Financement de la Sécurité Sociale (PLFSS) pour 2017 commence. Ce sont près de 4 milliards d’euros qui vont être à nouveau économisés au détriment du dispositif de soins public et des salariè-es qui y travaillent.

D’ores et déjà les fédérations CGT Santé et Social, FO Santé Publique et SUD Santé Sociaux appellent à la mobilisation et annoncent un jour de grève nationale le 8 novembre. Dans l’attente d’un appel commun sur le secteur privé des collectifs de défense du Service Public et des associations d’usagers.

Solidaires Fonction publique a également déposé un préavis de grève en cette occasion et Solidaires entend apporter son soutien à cette journée.



Communiqué commun des Unions Départementales CGT et FO et les organisations syndicales FSU et Solidaires de Maine-et-Loire sur l’action du 8 novembre 2016

La satisfaction de la ministre Marisol Touraine annonçant avec euphorie la fin du déficit de la sécurité sociale en 2017 va, en fait, accentuer les inégalités sociales et de santé, conduire à un renoncement aux soins, ainsi qu’à une nouvelle détérioration des conditions de travail des salariés du secteur de la santé et du social. Le gouvernement poursuit et accentue sa politique d’austérité.

Le déséquilibre des comptes de la Sécurité Sociale provient principalement des exonérations de cotisations sociales accordées aux entreprises (200 milliards par an), qui constituent autant de recettes en moins. Durant cinq ans, l’équilibre des comptes s’est fait sur le dos des usagers, des patients et des salariés.

C’est dans ce contexte que la Loi Santé impose la création de 135 Groupements Hospitaliers de Territoire (GHT), en substitution aux 850 Établissements Publics de Santé existants. En Maine-et-Loire, le GHT 49 comporte pas moins de 11 hôpitaux et hôpitaux locaux, avec comme « établissement support » le CHU d’Angers. L’obligation d’adhérer à un GHT pour chaque établissement public de santé modifie radicalement le pilotage de ses activités de soins. Les GHT, machines à austérité, sont le nouvel outil du Ministère de la Santé pour mettre en œuvre les 22 000 suppressions de postes et les 16 000 suppressions de lits programmées par le gouvernement. Les Unions Départementales CGT et FO, Solidaires 49 et la FSU dénoncent un glissement vers un système social « low cost », dont les équilibres ne sont assurés que par des coups de rabot sur les agents et salariés, et sur les plus vulnérables des usagers qui ne se soignent plus ou mal. Notre pays possède les moyens de financer un grand service public de santé et d’action sociale de qualité, à condition de remettre en cause notamment la politique d’exonérations de cotisations sociales aux entreprises.

Les fédérations de la santé et de l’action sociale CGT, FO et Sud appellent les salariés de leurs secteurs à une journée nationale de grève et de manifestation mardi 8 novembre 2016. A Angers, une manifestation aura lieu à 10h30, de la Place Imbach jusqu’à la Préfecture.

Les Unions Départementales CGT et FO, Solidaires 49 et FSU soutiennent cette action et appellent à participer massivement à celle-ci. La défense de l’hôpital public nous concerne tous, agents hospitaliers et usagers.

Angers, le 2 novembre 2016

PDF - 519.7 ko
Communiqué des UD 49 pour le 8 novembre
3 novembre 2016 , par Solidaires 49