Orange - les CAFF en grève le 28 septembre

Partager

On les appelle les CAFF. A l’UIPL, les chargé-es d’affaire n’en peuvent plus. Ils n’en peuvent plus
des dossiers qui s’accumulent dans leur bannette, sur leurs bureaux, sur leurs épaules, à la
maison, dans leur sommeil. Les appels des collectivités, la pression des particuliers, les attentes
des sous traitants, et les piles et les piles de dossiers. Ils n’en peuvent plus du salaire qui stagne
ou de l’absence de perspective, en bande C pendant 5 ans, 10 ans, 15 ans ???
Ils n’en peuvent plus de s’inquiéter pour le devenir de leur métier.
Ils et elles ont 28 ans, 33 ans, 56 ans , ou bien 40 ans, tous-tes attaché-es à leur boulot. Homme ou femme, tous-tes fatigué-es . CAFF FTTH, cuivre, référent, ou encore fiche navette, …tout-es écoeuré-es.
Certain-es en tombent malades.
Comme représentant-es du personnel, nous alertons depuis plusieurs années. On nous écoute… parfois poliment. C’est le grand théâtre, on nous répond rarement sur le fond.
Ça fait plus d’un an qu’ensemble, salarié-es et syndicalistes SUD et CGT, ils et elles tirent la sonnette d’alarme sur tous les sites. Il y a eu des réunions, des audiences, des préavis de grève,
une grève, des pétitions… Pour quelques saupoudrages d’embauche - enfin quelques jeunes avec nous- et des CDD ici ou là…. Mais rien de sérieux au regard de l ‘ampleur des départs et des savoirs qui partent avec les collègues expérimentés.
Quand à la reconnaissance, une promo par ci par là, et un miroir aux alouettes : il paraît que là haut, ils réfléchissent !
Avec le soutien de la CGT et de SUD, 63 d’entre eux ont décidé de faire grève le 28 septembre dernier pour dire STOP, en convergeant vers le siège de l’UIPL à Angers.
Le directeur n’était pas là, le DRH a reçu seul une délégation dans un bureau sans chaise. Nous pensions qu’il représente Orange mais il leur a conseillé d’aller voir ailleurs, directement chez Stéphane Richard. ( !!!)
la suite sur le tract :

PDF - 126.4 ko
5 octobre 2016 , par SUD PTT 49