Venue de F. Hollande : Rassemblement devant la Cité des Objets Connectés - Angers le 12 juin 2015 12h00

Partager


Déclaration unitaire des Unions Départementales CGT et FO et des Organisations Syndicales FSU et Solidaires 49

Rassemblement devant la Cité des Objets Connectés à Angers le 12 juin 2015 12h00, lors de la venue de François HOLLANDE.

Le 12 juin 2015, François HOLLANDE Président de la République française inaugurera la Cité des Objets Connectés à Angers. Par cette visite, il entend se donner une vitrine sur le savoir français en termes de recherche et développement numérique. Pourquoi pas dirons-nous ?

Mais, il faut rappeler qu’il y a moins de trois ans le groupe Technicolor fermait définitivement les portes de l’usine Thomson Angers en licenciant au passage plus de 350 salariés (à ce jour, beaucoup d’entre eux sont en chômage longue durée). Pourtant, ce fleuron français était déjà dans le même domaine d’activité que la cité qui va être inaugurée.

Nous avons devant nous, un gouvernement complètement déconnecté du monde du travail. Les différentes réformes et accords nationaux interprofessionnels signés dans ce pays depuis que François HOLLANDE est au pouvoir ne répondent pas aux attentes des salariés. La politique sociale de ce gouvernement n’est que la poursuite de celle menée par tous les précédents depuis de nombreuses années. Elle ne fait que préparer les reculs sociaux programmés d’un gouvernement à l’autre.

L’accord sur la sécurisation de l’emploi limite dans le temps l’action des comités d’entreprise et des salariés, les plans sociaux sur le département du Maine-et-Loire se sont multipliés. C’est la conséquence de choix politiques au service des actionnaires contre les intérêts des salariés.

Les organisations syndicales soussignées condamnent le CICE, le pacte de responsabilité et la réduction des dépenses publiques, cela ne profite qu’à une seule idéologie, le capitalisme.

Elles exigent le retrait des projets de loi Macron et Rebsamen qui sont des cadeaux au patronat et détruisent les droits et garanties collectives des salariés (généralisation du travail du dimanche, libéralisation du transport) et les privent de leurs moyens de se défendre (réduction des droits syndicaux, réduction des Instances Représentatives du Personnel, casse des prudhommes, remise en cause du Code du Travail, facilitation des licenciements…).
Elles condamnent la réforme de l’Enseignement et la réforme territoriale.

Depuis le début de l’année, de nombreuses luttes - souvent gagnantes - se développent dans les entreprises.

La plupart du temps les revendications portent sur les salaires et le niveau des pensions. Les augmenter est une nécessité sociale et économique. La rémunération des salariés est bien trop basse au regard de leur travail, de leurs qualifications et de leurs besoins. Il faut une autre répartition des richesses créées par le travail.

Les organisations syndicales considèrent que :
-  Augmenter les salaires, les pensions et les minimas sociaux c’est bon et indispensable pour l’économie,
-  Le développement de l’emploi passe par une ré-industrialisation de tous les secteurs d’activités
-  Maintenir un service public de qualité au service de la population, c’est préserver l’égalité entre tous les citoyens.

Les syndiqués, les salariés, les retraités et les privés d’emploi se mobilisent pour leurs revendications. Le 9 avril a montré cette détermination et cette volonté d’agir. Les Unions Départementales CGT et FO et les Organisations Syndicales FSU et Solidaires 49 entendent faire progresser le rapport de force en faveur du monde du travail et invitent les salariés, les retraités et les privés d’emploi à amplifier le rapport de force contre la politique gouvernementale.

Pour se faire entendre et accueillir François HOLLANDE comme il se doit, nous appelons les syndicats et les militants à un rassemblement :

le vendredi 12 juin 2015 à 12 h 00
sur le parking de l’ancien RCO, rue du Bon Puits,
près du Parc Expositions d’Angers

10 juin 2015 , par Solidaires 49