Rassemblement vendredi 27 février 2015 à 11 h, au forum pour l’emploi

Partager

Communiqué commun de l’Union Départementale Cgt49, de l’Union Locale CGT d’Angers, de la FSU49, de Solidaires49, de l’UNEF49 et de l’UNL49.

Pour la défense de l’emploi et l’arrêt des licenciements
Pour dire :
Non au pacte de responsabilité et à la loi Macron.


Rassemblement vendredi 27 février 2015 à 11 h, au forum pour l’emploi, parc des expositions.

A l’occasion de l’initiative « Made in Angers » il nous semble nécessaire de rappeler la triste réalité de la situation de l’emploi sur la ville d’Angers, mais aussi sur le département. En effet, sur le Maine et Loire comme sur l’ensemble du pays les fermetures d’entreprises continuent de toucher régulièrement le monde du travail.

Ainsi des entreprises telles que Bull, Thomson, les ardoisières, SVA et bien d’autres que nous avons connues, avec des milliers de travailleurs, ont disparu ou sont réduites à une peau de chagrin. Maintenant c’est Thyssen Angers qui projette de licencier 258 travailleurs et de grosses inquiétudes se profilent pour Châssis Bracke international sans oublier la liquidation judiciaire d’Altia Montreuil Bellay qui va laisser sur le carreau 66 salariés.

Il s’agit là de grands groupes industriels qui, en licenciant et parfois délocalisant leur production malgré les énormes bénéfices réalisés, mettent l’emploi de notre région en péril à seule fin de satisfaire les intérêts de leurs actionnaires. Cette politique a des répercussions sur la vie de dizaines de petites et moyennes entreprises. Mais ces financiers n’ont qu’une boussole : augmenter sans cesse leurs profits quitte à désertifier une région.

Au même moment et ce au nom de l’emploi, le gouvernement actuel, comme les précédents, accorde des exonérations de cotisations sociales et fiscales aux entreprises qui s’élèvent à 220 milliards d’euros par an. Comme nous pouvons le constater, ces aides, puisées dans les poches des contribuables, n’entrainent aucune baisse du chômage. En fait, ces aides publiques distribuées aux entreprises et récupérées sur une population qui voit son pouvoir d’achat bloqué depuis plusieurs années, ne servent qu’à augmenter les dividendes versés aux actionnaires. De plus, en paupérisant la classe ouvrière, ces cadeaux au patronat ralentissent l’activité économique et la croissance.

Pour nos organisations la vitrine du Made in Angers ne cache pas cette réalité. Aujourd’hui ce sont les banques et les grands groupes qui gouvernent. Le gouvernement, de son coté, se plie devant ces derniers. A aucun moment il n’intervient pour sauvegarder une entreprise ou bloquer un plan de licenciements. Que la démonstration soit faite, comme à Thyssen où les licenciements ne serviront qu’à accroitre les dividendes des actionnaires, cela importe peu. Pour les responsables gouvernementaux, il importe plus de répondre aux demandes de déréglementation du patronat comme cela se fait ces jours ci avec la loi Macron.

Pour toutes ces raisons, nous avons donc décidé de nous inviter vendredi 27 février à l’occasion du forum pour l’emploi du « Made in Angers » qui se tient au parc des expositions.
Cela sera l’occasion, pour les travailleurs de chez Thyssen, des délégations d’entreprises et les organisations signataires de faire entendre la voix du monde du travail.

Mardi 24 février 2015

Nous vous convions à une conférence de presse ce même jour, vendredi 27 février 2015 à 11h30 au Parc des expositions

24 février 2015 , par Solidaires 49