Femmes migrantes

Partager

Être femme et immigrée, le refus de la double peine.
Conférence-débat proposée par le collectif d’égal à égales.

Le 5 Novembre 2015 à 20H30, salle Jean Vilar à la Roseraie.

Entrée libre et gratuite

Les femmes immigrées sont longtemps restées invisibles. Pourtant
l’immigration féminine existait déjà au XIXe siècle.
Aujourd’hui, la prise en compte du genre, des recherches et des don-
nées chiffrées genrées, est significative d’un regard nouveau sur les
femmes migrantes.
Elles représentent la moitié des personnes immigrées dans le monde,
et l’actualité dramatique nous rappelle que ces femmes sont souvent
victimes de violences.
Elles subissent toutes (plus ou moins selon leur pays d’origine) une
double discrimination du fait d’être femmes et étrangères.
De plus, si beaucoup d’entre elles ont au moins un niveau d’étude
baccalauréat, elles sont confrontées à des difficultés pour la
reconnaissance de leurs diplômes, à une déqualification importante et un
taux de chômage supérieur à celui des françaises.
De plus, les conditions d’accueil accentuent leur vulnérabilité. Le
manque de place dans les centres d’hébergement les oblige à dormir
dehors. Les 3 mois de délai pour avoir l’obtention de l’aide médicale d’état
rendent difficiles d’accès à l’IVG et aux soins, l’absence de papiers peut les
placer en situation de dépendance.

Avec Nadja Djerrah de la LDH et Louciné Bala-Sanyan Vayachya, journaliste et écrivaine Arménienne.

PDF - 529.9 ko

Tract à télécharger

21 octobre 2015 , par Solidaires 49