communique de presse - Mardi 27 janvier 2015

Partager


COMMUNIQUE DE PRESSE COMMUN
Pour la défense de l’emploi public – privé
Pour l’arrêt des licenciements chez Thyssen et ailleurs
Nous appelons les salarié(e)s à des débrayages pour manifester massivement
Mardi 27 janvier 2015 à 10h devant Thyssen
(Rue de Champfleur -zone de Saint Barthélémy)
Nous rejoindrons les travailleurs de CBI (ex-Bosch) et organiserons un barbecue sur les
ronds points proches de Thyssen.
Les politiques d’austérité, la régression sociale, la précarité, la pauvreté sont le terreau des divisions et des
haines.
Alors qu’il y a un véritable potentiel de maintien d’activité, et malgré 1,3 milliards de bénéfices Thyssen
décide de délocaliser et de licencier 258 salariés. Il donne clairement la priorité aux actionnaires et
participe à son niveau à cette régression sociale.
Les milliers de licenciements au niveau local, départemental, national, les attaques contre le droit du travail,
contre les acquis sociaux y participent aussi.
Les discours officiels vont bon train sur la nécessité du lien social et de la place de l’école.
Or, ce n’est pas en réduisant les budgets, en supprimant des emplois dans l’action sociale de proximité, en
sortant de l’éducation prioritaire plusieurs écoles de l’agglomération angevine (donc moins de moyens
spécifiques) que l’on va atteindre ces objectifs, bien au contraire.
A longueur de temps des populations sont stigmatisées pour leurs origines, leurs croyances religieuses, ou
parce qu’elles sont au chômage, les rendant responsables de tous nos maux.
A qui cela profite-t-il en définitive ?
La casse de l’emploi, la précarisation d’un nombre croissant de travailleurs, la régression sociale s’accélèrent
et s’aggravent. Dans le même temps, les riches n’ont jamais été aussi riches et la pauvreté aussi grande. Les
grands groupes engrangent des bénéfices colossaux et les actionnaires se gavent.
Nous devons combattre sans relâche tout ce qui participe à la division du monde du travail, à creuser le
fossé entre les différentes communautés. Ni anti-arabes, ni anti-juifs, quelles que soient nos origines, nos
croyances religieuses, nous devons être tous solidaires car nous subissons les mêmes attaques du patronat
et du gouvernement, tant dans le secteur privé que dans le public.
Réussir des actions collectives, unitaires, interprofessionnelles, c’est recréer des liens de fraternité, c’est
recréer un pôle d’espoir pour le progrès social.
Car c’est la stigmatisation, le chômage, la pauvreté, le désespoir, l’absence de perspective d’un meilleur
avenir qui peut pousser à l’exclusion, à la haine, à la violence aveugle.
A l’occasion de cette action pour l’emploi, sachons manifester l’unité du monde du travail autour
des salariés de Thyssen.
Angers, le 23 janvier 2015
le communiqué en pdf :

PDF - 284.3 ko
24 janvier 2015 , par Solidaires 49