Derniers articles

Publié le 11 janvier, par Solidaires 49

Si le gouvernement est déterminé à passer cette loi en force, c’est qu’elle constitue un point d’appui important pour réprimer toutes contestations contre sa politique de destruction de nos droits et garanties collectives, de nos droits sociaux. La crise sanitaire est un prétexte pour de nouveaux plans de licenciements et de remise en cause des acquis sociaux. Ce qui se traduit par le développement du chômage, de la précarité, de la pauvreté et de la misère. Parce qu’il veut nous empêcher de les combattre, le gouvernement s’engage dans une escalade liberticide. Nous ne l’acceptons pas ! Salarié·es, retraité·es, privé·es d’emploi, jeunes, toutes et tous ensemble pour le retrait de la loi Sécurité Globale et des décrets du 2 décembre samedi 16 janvier, place Imbach, 11 h

Publié le 10 janvier, par Solidaires 49

MICHELIN : ENCORE 2300 EMPLOIS SUPPRIMÉS EN 3 ANS !

2300 emplois seront supprimés sur l’autel des profits sans aucune justification économique. C’est en réalité une accélération de sa stratégie économique avec l’effet d’aubaine de la crise sanitaire pour rationaliser les effectifs.

Nous n’ accepterons pas cette décision qui repose uniquement sur une logique financière.

le communiqué de sud Michelin c’est ici :

Sud industrie sur le net c’est là https://sudindustrie.org/

Publié le 3 décembre 2020, par Solidaires 49

La « réécriture » de l’article 24 ou son transfert dans une autre loi ne nous convient pas ! C’est tout le projet de loi « sécurité globale » qu’il faut retirer ! C’est pourquoi à nouveau, nous appelons tous les salariés, retraités, privés d’emploi, jeunes à se rassembler pour le retrait de la loi sécurité globale TOUS ENSEMBLE SAMEDI 5 DÉCEMBRE À 15 H 30 ANGERS, RASSEMBLEMENT PLACE DU RALLIEMENT

Publié le 26 novembre 2020, par Solidaires 49

Rassemblement à Angers, Jardin du Mail, 28 novembre, 14 h 30 novembre. Avec les attestations et l’appel pour pouvoir vous rendre au rassemblement en toute tranquillité (et légalité...).

Publié le 26 novembre 2020, par Solidaires 49

Réforme de l’assurance chômage : une victoire majeure !

Réforme de l’assurance chômage : avec la CGT, Solidaires vient d’obtenir du Conseil d’Etat la censure du deuxième volet de la réforme. Soit un désaveu majeur de la politique du gouvernement !

Suivant les conclusions de son rapporteur public, le Conseil d’État vient de censurer la modification du calcul du salaire journalier de référence, soit l’une des principales briques de la réforme de l’assurance chômage décidée unilatéralement par le gouvernement à l’été 2019.

Celle-ci se proposait de changer le mode de calcul des allocations chômage en prenant comme base de calcul la totalité de la période de référence et non plus seulement les jours travaillés, promettant de jeter dans la misère plusieurs centaines de milliers de chômeurs-euses dont les allocations se seraient vues diminuées drastiquement. Or, ce nouveau système de calcul vient heureusement d’être bloqué par le Conseil d’Etat. L’Union syndicale Solidaires ne peut dès lors que se féliciter d’avoir intenté avec la CGT un recours contre cette attaque scandaleuse contre les droits des chômeurs-euses, recours qui vient de mettre à terre le second volet de la réforme qui devait entrer en application le 1er avril 2021 après avoir été de multiples fois reportée.

Même si la réforme dans son ensemble n’est pas complètement abrogée, cette censure majeure est une preuve que la lutte sous toutes ses formes, y compris juridique, paie. Le gouvernement vient de subir un revers politique majeur et va donc devoir revoir sa copie. Nous l’avions pourtant prévenu.

Cette réforme pénalise en premier lieu les jeunes, les précaires et les femmes. Encore un petit effort MM. Macron et Castex, jetez donc le reste de votre réforme inepte à la poubelle comme l’ensemble des syndicats le revendiquent. C’est notamment ce que nous exigerons dans la rue le 5 décembre, contre le chômage et la précarité.

Paris, le 25 novembre 2020

Publié le 24 novembre 2020, par Solidaires 49

AU TRAVAIL, DANS LA VIE STOP AUX VIOLENCES SEXISTES ET SEXUELLES

Communiqué des organisations syndicales du Maine et Loire

PDF - 139.6 ko
23/11/2020 Stop aux violences sexistes et sexuelles

Publié le 18 novembre 2020, par Solidaires 49

Les organisations syndicales de Maine et Loire CGT, FO, FSU, Solidaires et les organisations de jeunesse UNEF et UNL ont pris acte du retour au « confinement » annoncé par le Président de la République dans son discours anxiogène du 28 octobre 2020.

Publié le 1er novembre 2020, par Solidaires 49

face_au_covid_et_a_c­e_pouvoir face_au_covid_et_a_c­e_pouvoir

PDF - 443.5 ko
solidaires__face_au_­covid_et_au_pouvoir

Publié le 29 octobre 2020, par Solidaires 49

REOUVERTURE DES COMMERCES : Les salarié-es ne seront pas les dindons de la farce !

Le 28 novembre 2020

Ce samedi, les commerces – et les rayons dans la grande distribution – de produits « non-essentiels » rouvrent leurs portes. C’est une satisfaction pour nombre de salarié-es, surtout ceux en chômage partiel, de reprendre le travail.

Pour autant, le risque de contamination reste présent et les mesures édictées par le gouvernement interrogent : ainsi, la jauge de 8m2 par client ne prend pas en compte la présence du personnel et son contrôle, dans les magasins de plus de 400 m2, doit être nécessairement assuré par la sécurité, formée à cet effet.

La généralisation du travail du dimanche, pas si temporaire que ça à écouter certains syndicats d’employeurs, est une fausse bonne idée : en effet, un chiffre d’affaire perdu ne se rattrape pas et, plutôt que de lisser sur la semaine le flux de clientèle, cette mesure risque d’engendrer une fréquentation importante ce jour-là, que connaissent déjà les commerces traditionnellement ouverts à cette période de l’année. Idem pour l’ouverture jusqu’à 21 h alors qu’un couvre-feu sera mis en place à partir du 15 décembre prochain.

Evidemment, le volontariat, tout relatif dans les petits commerces qui ouvriront le dimanche, tout comme la majoration à 100 % demeurent la règle. En cas de litige, l’exercice du droit de retrait, la saisine de l’inspection du travail, des syndicats voire de la justice, qui sont accessibles en dépit du confinement, restent de mise !

Fédération SUD Commerces et Services, 31 rue de la Grange aux Belles 75010 Paris. Téléphone : 07 64 62 92 23 / Mail : fdsudcommerce@yahoo.fr Pour nous suivre Facebook et Twitter

PDF - 1.5 Mo
reouverture-des-commerces-les-salariei-es-ne-seront-pas-les-dindons-de-la-farce-

Publié le 22 octobre 2020, par Solidaires 49

Appel du Comité de mobilisation et de l’Intersyndicale de l’Université d’Angers

Rentrée universitaire 2020 à Angers

Pour l’enseignement supérieur et la recherche publics, des financements pérennes, des postes et des logements !

Rassemblement vendredi 23 octobre, à 10 h 45 devant la passerelle du campus Belle-Beille 2 rue Joseph-Lakanal

PDF - 300.5 ko
tract commun du 23 10 2020

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 |...